Rêve de Jura, 6 septembre 2004

Celui qui perd son Rêve est perdu.

?

Ce paysage imaginé d'après les taches d'un monotype rappelle les pâturages du Jura et la forêt de la Joux. Il évoque un autre pré.
Pour se rendre sur un site sacré, les Aborigènes australiens empruntent rarement la voie la plus directe, mais suivent les chemins du Rêve.
Le Rêve est pour les Aborigènes australiens à la fois passé mythique (le Temps du Rêve) et une réalité immuable et toujours présente (être dans le Rêve).
(d'après A.P. Elkin, Les Aborigènes australiens, Éditions Gallimard, page 247)

retour à l'entrée de la galerie virtuelleindex des imagesindex des citationsles titres de la galerie virtuellecourriel