Mystère de la vie et de la mort, 31 août 2003

Vulnerant omnes, ultima necat

?

Ce dessin s'inspire d'une mésange trouvée morte sur un chemin de la forêt de Fontainebleau.
Comment se fait-il que je ne trouve jamais d'animaux morts, du moins de grande taille, dans la nature ?
Voilà une question que je brûle de poser aux P'tits bateaux de Noëlle Breham. Mais j'ai passé l'âge...
Il n'y a pas d'âge pour mourir.
Je me souviens de ma peur de mourir par étouffement d'une piqûre de guêpe à la gorge.
Je me souviens des dates de naissance et de décès inscrits sur le livret de famille.
Le reflet sur une mare du rocher Cuvier-Châtillon nous ramène à la même question.

retour à l'entrée de la galerie virtuelleindex des imagesindex des citationsles titres de la galerie virtuellecourriel