L'écureuil, 1970

Dans nos rêveries nous revoyons notre univers illustré avec ses couleurs d'enfance.

?

Je me souviens de l'image d'un livre malheureusement perdu, une image de forêt aux superbes teintes automnales où vivait une famille écureuil. La mère expliquait aux petits que le père s'était fait égorger par une martre, et qu'il faudrait survivre à l'hiver...
Je me souviens d'un camarade, Christian Pusey, qui m'a appris le nom allemand de l'écureuil : das Eichhörnchen, littéralement le croissant de chêne. Il m'a aussi donné un recueil des Fables de La Fontaine que, lui, je n'ai pas perdu.

retour à l'entrée de la galerie virtuelleindex des imagesindex des citationsles titres de la galerie virtuellecourriel