D'après Franz Marc, 21 mars 1995

Bravo !... Enfin vous devenez raisonnable !

?

Imagine-t-on une vache bondir ?
A la rigueur un taureau, comme le célèbre Hannibal qui les a perdues en sautant une clôture.
Mais les pis de la vache ne sont-ils pas ambigus ?
Les sécrétions ne sont pas les mêmes, comme en fit l'expérience certain légionnaire ayant entrepris de traire un bouc.
La vache évoque pour moi une paisible comtoise et me rappelle les monts plus modestes du Jura.

retour à l'entrée de la galerie virtuelleindex des imagesindex des citationsles titres de la galerie virtuellecourriel