Les Vallières, la villa des roses, 24 juin 1989

Avant tout, je chanterai les pieds. Que la Muse m'inspire car le sujet prête à sourire. Les pieds. Nos pieds. Qui nous portent et que nous portons [...]
Souvent, il m'arrivait le soir, au cours des premiers jours de cette longue marche, de contempler mes pieds avec étonnement : c'est avec ça, me disais-je, que nous marchons depuis l'aube des temps hominiens et que nous arpentons la terre.

?

Qui pouvait bien fréquenter la villa des roses ?
Dans les années 1980, en tout cas, les hirondelles et moi-même, comme lors de cette halte sur le perron.
Un croquis reproduit le motif décoratif du papier peint d'une chambre de la villa des roses. Des hirondelles nichaient dans un coin.

retour à l'entrée de la galerie virtuelleindex des imagesindex des citationsles titres de la galerie virtuellecourriel