Extrait de Les Voix du Silence d'André Malraux, La Galerie de la Pléiade, 1951, page 310 :
L'art n'est pas par sa nature un ornement de la vie, nous le savons de reste ; l'Europe, pour l'avoir longtemps cru tel, confond volontiers la vocation d'un artiste et la préférence d'un joaillier. Chacun sait qu'il existe d'autres mondes que celui du réel, et il est assez vain de les confondre dans un "monde du rêve" quand le mot rêve exprime à la fois le langage du sommeil et la satisfaction du désir. Le monde de l'art est fantastique en ce que les relations entre ses éléments ne sont pas celles du réel ; mais d'un fantastique essentiel, distinct des inventions de l'imaginaire, et non moins présent dans Vélasquez et dans Titien que dans Bosch et dans Goya, dans Keats et dans Shakespeare.

Hieronymus Bosch, Le chariot de foin, Vers 1500, Musée du Prado, Madrid

retour à l'entrée du musée imaginaireindex des auteurs citésindex des artistesles titres du musée imaginairecourriel