Extrait de Le Sens du Beau, Aux origines de la culture contemporaine de Luc Ferry, Éditions Cercle d'Art, 1998, page 109 :
« La volonté d'apparence, d'illusion, de tromperie, de devenir et de métamorphose est plus profonde, plus "métaphysique" que la volonté de vérité, de réalité, d'être », parce que plus adéquate au fond de ce qui est, à savoir cette multiplicité de la vie qui a nom «
 volonté de puissance ». Puisque, écrit encore Nietzsche, « l'apparence telle que je la comprends est la réelle et unique réalité des choses », celle qui se refuse et se refusera toujours à « toute métamorphose en un imaginaire "monde de la vérité" », on comprend non seulement que l'art soit plus vrai que la vérité, mais aussi comment la philosophie doit devenir à son tour une esthétique.

Henri de Toulouse-Lautrec, La toilette

retour à l'entrée du musée imaginaireindex des auteurs citésindex des artistesles titres du musée imaginairecourriel