Extrait de Visions capitales de Julia Kristeva, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1998, page 141 :
Ce n'est pas seulement parce que vous risquez de la perdre que votre tête est précieuse. Loin de moi l'idée d'insinuer que seule la décollation, réelle ou imaginaire, puisse conduire l'artiste, ou quiconque, à embellir le visage. Pourtant, la menace ou la promesse de l'invisible confèrent à l'expression une beauté idéale dont le masque mortuaire constitue la limite paralysée.

Andrea di Bartolo Solario, La tête de Saint Jean-Baptiste, 1507, Musée du Louvre

retour à l'entrée du musée imaginaireindex des auteurs citésindex des artistesles titres du musée imaginairecourriel