Qui refuse l'image refuse l'incarnation (Saint Jean Damascène, mort vers 749)

Extrait de Les météores de Michel Tournier, Éditions Gallimard, 1975, collection folio n°905, page 161 :
Il est remarquable, par exemple, que l'Esprit décourage la figuration peinte, dessinée, ou sculptée. Cette absence de visage du souffle spirituel s'accorde bien avec la malédiction que la loi mosaïque fait peser sur la représentation des êtres par l'image. Mais comment ne pas voir l'immense enrichissement que constituent pour la foi les icônes, les vitraux, les statues, les cathédrales elles-mêmes fourmillant d'œuvres d'art ? Or cette floraison géniale, maudite par le Premier Testament et stérilisée par le Troisième Testament ― celui de l'Esprit-Saint, les Actes des Apôtres ―, c'est dans le Testament du Fils qu'elle trouve toutes ses semences, et surtout le climat dont elle a besoin.

Hergé : Le Crabe aux pinces d'or, 1947, page 37

Pour être honnête, les iconoclastes avaient aussi de solides arguments. Si la représentation du Fils de l'homme va de soi, l'Esprit Saint peut à la rigueur être symbolisé par la colombe, et quant à la représentation de Dieu, qui est par définition irreprésentable, l'exercice tient du grand écart.

retour à l'entrée du musée imaginaireindex des auteurs citésindex des artistesles titres du musée imaginairecourriel