Shih-t'ao

Extrait de Vide et plein, Le langage pictural chinois, de François Cheng, Éditions du Seuil, mai 1991, page 121 :
Shih-t'ao se donna une trentaine de noms ou pseudonymes. Certains noms traduisent l'état d'une période donnée ; d'autres les désirs profonds qui l'habitent. Sans pouvoir les citer tous, nous en donnons ici quelques échantillons : le Survivant de l'ancienne dynastie, le Disciple de la Grande Pureté, le moine Citrouille Amère, le Vénérable Aveugle, etc. Par ailleurs, son nom officiel, celui que nous utilisons : Shih-t'ao, est très révélateur de l'état d'âme du peintre. Il signifie littéralement : Vague de pierres et semble marquer cette nostalgie propre à Shih-t'ao d'un monde des éléments en devenir, partagé entre l'état liquide et l'état solide. En outre, ce nom incarne excellemment la conception dynamique de la Transformation qui est à la base de la peinture chinoise.

entrée du musée imaginairecourriel