Je vous invite à une promenade sur les chemins de la randonnée de Gilbert Demonchy (du 12 au 18 juillet 2009), une traversée du Haut-Jura entre Foncine et La Pesse à travers forêts, pâturages, combes et crêts.
Le texte accompagnant les images est extrait de Holzwege de Martin Heidegger (Nouvelle édition Gallimard, traduit de l'allemand par Wolfgang Brokmeier). Le titre en français est Chemins qui ne mènent nulle part. Je vous rassure tout de suite, ce n'est ni le style de Gilbert, ni des randonnées du CIHM (notre association, cliquez sur le lien pour aller sur le site). Holzweg désigne en sens premier un chemin qui s'enfonce en forêt afin d'en ramener le bois coupé. Dans l'usage courant, le sens en est devenu « sentier qui se perd », d'où la locution auf dem Holzweg sein (faire fausse route). Pour les forestiers, comme pour Heidegger, ein Holzweg est bien un chemin en forêt profonde : car la forêt où sillonnent de tels chemins n'est autre que la forêt, le Holz, la Hylè, la sylve de l'être (note préliminaire page 10).

Dans les pâturages du Haut-Jura

retour à l'entrée des expositionscourriel