Jonas : un imbécile face à l'Absolu

Jonas est surtout connu grâce à la fameuse baleine (en fait, dans la Bible, un grand poisson représenté ici pour signaler l'identité de Jonas).
Dans l'épisode de Ninive, Jonas se scandalise parce que Dieu épargne les habitants, qui s'étaient repentis.
Le végétal au-dessus de Jonas fait allusion au ricin que Dieu fit pousser puis périr, ce qui provoqua la colère de Jonas.
Dieu réplique : « Tu t'es apitoyé, toi, sur ce ricin, pour lequel tu n'as pas peiné et que tu n'as pas fait grandir, qui en une nuit a poussé et en une nuit a péri. Et moi, je ne m'apitoierais pas sur Ninive, la grande ville, où il y a plus de cent vingt mille hommes qui ne distinguent pas leur droite de leur gauche, ainsi que des bêtes en grand nombre ! » (Jonas 4, 10-11, traduction d'Émile Osty)

En fait, comme le verset mentionné ci-dessus constitue le dernier du Livre de Jonas, on pourrait penser que, par définition, il ne comporte pas de suite. Et pourtant, malgré les apparences, elle existe bel et bien et elle est matérialisée par un double silence significatif. D'abord, en effet, celui qui vient de parler n'est pas n'importe qui, c'est Dieu. Et le silence qui suit la parole de Dieu n'est pas n'importe quel silence de sorte que le simple fait de ne rien ajouter à cette parole donne au silence l'ampleur de l'infini.
D'autre part, puisqu'il s'agit là du message de Dieu, il ne peut pas demeurer sans effet sur le destinataire et, précisément, cet effet est lui aussi le silence puisque Jonas reste, au sens littéral, sans voix devant ce qui vient de lui être dit : ce n'est pas simplement le verset cité, ce sont ses implications qui lui apparaissent dans le silence solennel qui suit. Autrement dit, ce qu'il reçoit à présent, c'est une révélation.

(Michel Masson, La chapelle Sixtine, La Voie nue, Les Éditions du Cerf, 2004, page 43)

La voute, comme une immense bulle de bande dessinée, est la vision de Jonas.

Suivons donc le regard de Jonas.

La chapelle Sixtine, Jonas

retour à l'entrée de l'exposition "une visite virtuelle à la chapelle Sixtine"courriel