PROPOSITION 58
Outre la Joie et le Désir qui sont des passions, il y a d'autres affections de Joie et de Désir qui se rapportent à nous en tant que nous sommes actifs.
Démonstration
Quand l'Ame se conçoit elle-même et conçoit sa puissance d'agir, elle est joyeuse (Prop. 53) ; or l'Ame se considère nécessairement elle-même quand elle conçoit une idée vraie ou adéquate (Prop. 43, p. 2). D'autre part, l'Ame conçoit certaines idées adéquates (Scolie 2 de la Prop. 40, p. 2). Donc elle est joyeuse aussi dans la mesure où elle conçoit les idées adéquates, c'est-à-dire (Prop. 1) où elle est active. De plus, l'Ame, en tant qu'elle a des idées claires et distinctes, comme en tant qu'elle en a de confuses, s'efforce de persévérer dans son être (Prop. 9). Mais par effort nous entendons le Désir (Scolie de la même Prop.) ; donc le Désir se rapporte à nous en tant aussi que nous connaissons, c'est-à-dire (Prop. 1) en tant que nous sommes actifs.

Précédente Accueil Suivante